Cette fois encore, les choix des candidats et leurs voix surprennent les coachs. Les talents ont encore une fois tout donné pour séduire le jury de The Voice.

Dalia The Voice 4

Dalia aux auditions à l’aveugle © capture TF1

Dalia est une jeune chanteuse de 16 ans déjà bien connue en Algérie. Elle a été finaliste en 2012 de la célèbre émission Arabs Got Talent. La jeune fille souhaite désormais tenter sa chance en France, pour cela, elle a choisi le plateau de The Voice. Pour son audition, elle a choisi le tube de Rihanna Russian Roulette. La chanson est très difficile et la chanteuse a étonné les coachs. Technique vocale imparable certes, mais seul Mika s’est retourné. les coachs ont trouvé beaucoup, voire trop de ressemblances avec la version et la voix de la chanteuse barbadienne. La petite brune intègre l’équipe du coach libanais et rejoint Madeleine Leaper dans les benjamines. La petite algérienne avait sorti le grand jeu, robe en cuir noir et hauts talons. Petit plus capillaire, les pointes de Dalia était teintées de rouge, de quoi faire un autre clin d’oeil à l’interprète de Man Down.

Ketlin The Voice 4

Ketlin aux auditions à l’aveugle © capture TF1

Dernier talent à se présenter aux auditions cette semaine, Ketlin. La femme de 56 ans a toujours considéré la musique comme un refuge. Inscrite à l’émission par un de ses voisins, la maman de trois enfants choisit de reprendre Winner takes it all du groupe mythique Abba. La chanteuse possède une voix puissante et qui se rapproche des voix opératiques. Dès les premières notes, Florent Pagny se retourne, lui qui martèle sans cesse le même discours depuis le début de la saison: « J’avais dit que je ne prenais plus de voix opératiques… Mais je ne pouvais pas ne pas appuyer ». Les autres coachs n’ont pas appuyé sur leurs buzzers car ils considéraient qu’elle avait sa place auprès du chanteur.